Informatique

Qu’est-ce que la blockchain ?

blockchain

Selon la définition officielle, celle délivrée par Blockchain France, une blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations. Cette technologie est totalement transparente et totalement sécurisée. Elle fonctionne de surcroît sans organe de contrôle central. Bon. Ça ne vous en dit peut-être pas plus. Allons donc voir plus en profondeur ce qu’est la fameuse blockchain chère aux monnaies cryptographiques et comment elle fonctionne.

La blockchain, on en parle ?

Les informations ainsi stockées par la blockchain forment une base de données au sein de laquelle sont consultables toutes les transactions qui ont été effectuées depuis sa création. Tout l’historique est disponible, dans le détail. Cette base de données bénéficie évidemment d’un haut niveau de cryptage et se révèle donc très sécurisée. Mais son atout principal est ailleurs ; elle est partagée par ses utilisateurs, sans aucun intermédiaire central (en P2P en quelques sortes). Tous les utilisateurs sont don en mesure de vérifier la validité de la chaine. Certaines blockchains peuvent être publiques quand d’autres sont des process fermés, réservés à des utilisateurs inscrits ou cooptés. Une blockchain publique est comparable à un livre de compte. Tout le monde peut le lire. Tout le monde peut y écrire. Mais ce qui est écrit est irréversible, ineffaçable et indestructible.

Comment fonctionne la blockchain ?

Depuis son apparition en 2008, la blockchain semble indissociable des monnaies numériques. Il est vrai que Bitcoin et Blockchain sont liés à jamais. Mais la blockchain intéresse aussi d’autres entreprises, pas forcément en rapport direct avec la création monétaire. Pour comprendre le fonctionnement, il faut distinguer des étapes chronologiques. Dès lors que deux utilisateurs s’échangent un token (un Ripple, un Bitcoin, un Ethereum…), la transaction est regroupée à d’autres au sein d’un bloc d’information. Chacun des blocs doit être validé par un nœud du réseau. C’est là que les mineurs interviennent. En fonction du type de blockchain, il va falloir fournir une technique. Pour le Bitcoin, par exemple, la technique utilisée est la preuve de travail. En l’occurrence chez Bitcoin, une série de problèmes algorithmiques. Dès lors que la preuve est obtenue, le bloc est validé et raccordé aux autres dans la chaine. Il devient consultable pour tout le monde. Les techniques utilisées diffèrent d’une cryptomonnaie à l’autre, afin d’essayer de raccourcir le temps de cette validation. De fait, il existe des disparités. Un délai plus court peut s’avérer, à la marge, être un argument de placement.

Quel est l’intérêt de cette technologie ?

La blockchain a des intérêts multiples. D’abord, elle permet d’éviter la concentration des flux en un seul point central. Avec une blockchain, dans l’absolu, vous n’avez plus besoin de passer par une banque pour payer vos courses. La monnaie étant numérique, vous pouvez la stocker dans votre téléphone et la transmettre à la caisse sans qu’il n’y ait plus besoin d’un ou plusieurs organismes bancaires pour effectuer l’intermédiation. En somme, le jour où l’argent numérique aura conquis la terre entière, les comptes bancaires n’auront plus que très peu d’intérêt. Et d’autant plus que la blockchain est entièrement sécurisée. Même les coffres-forts perdent d’un coup de leur attrait.

Seul hic, ne perdez jamais la clé usb ou le disque dur lequel vous avez stocké votre fortune. Vous perdriez tout. Quant au stockage sur les clouds, attention au piège de la facilité. La société qui vus vend un Cloud peut toujours disparaître d’un jour à l’autre. Ce que vous y aurez stocké disparaîtra avec ses serveurs. Il peut même arriver qu’un état saisisse tous les comptes parce qu’il mène une action contre votre opérateur. C’est ce qui est arrivé aux clients du célèbre Mégaupload. Certaines entreprises ont perdu des fichiers importants. Des particuliers y ont laissé beaucoup de souvenirs qu’ils partageaient avec une famille lointaine.

Mais revenons-en aux blockchains. En dehors de la révolution que peut causer cette technologie sur le transfert d’actifs, de fonds, d’actions, etc, la blockchain assure la traçabilité en tous points. Et de manière entièrement publique. Plus de centre de contrôle. Tout le monde à accès à toutes les informations en temps réel. Plus qu’une révolution monétaire, c’est une révolution sociale. L’intérêt même de la hiérarchie disparaît puisque l’information devient disponible pour tout le monde. En somme, les potentiels d’exploitation de la blockchain intéressent tout le monde. De l’industrie musicale à l’agroalimentaire en passant bien évidemment par les banques, tout le monde se rue sur la chose et finance des alternatives de développement. Avec toujours ce leitmotiv en tête ; le premier qui maîtrise parfaitement la blockchain et parvient à la décliner en de multiples applications pour de nombreux secteurs d’activité de manière simple, rapide et efficiente aura le nouveau monde numérique à ses pieds.

Related posts

Comment choisir un écran interactif ?

Damien

Molotov : l’application pour regarder la télé gratuitement

Damien

Les internautes se lancent dans la conception de leur propre box liée à la domotique

Damien

Laissez un commentaire

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus