Cigarette électronique Santé connectée

Jupiter IO : on a testé ce combo smartphone – cigarette électronique

vaporesso

Dans la famille des inventions farfelues, nous appelons le smartphone qui fait aussi cigarette électronique ! A y voir de plus près, l’idée n’est pas aussi saugrenue que ça. D’un côté, le marché de la cigarette électronique et des substituts du tabac n’a jamais été aussi porteur. De l’autre, le segment des smartphones accuse une certaine morosité, avec une baisse marquée de la fréquence de l’innovation. Vaporcade, marque spécialisée dans les produits de vapotage, joue la carte de l’audace et propose le Jupiter IO, un smartphone que l’on fume, littéralement. Gadgeek.fr l’a testé pour vous !

Bousculer un marché des smartphones devenu conservateur

C’est un curieux compromis que nous propose la marque américaine Vaporcade. Avant d’aller plus loin, mentionnons ceci : ne vapotez JAMAIS si vous n’êtes pas un fumeur qui tente d’arrêter le tabac. La cigarette électronique ne doit être envisagée que comme un moyen de transition vers une vie sans cigarette. Parenthèse fermée.

C’est au CES de 2016 que Vaporcade avait présenté son prototype. Entendons-nous bien : il ne s’agit pas d’un smartphone auquel l’on a greffé mécaniquement un terminal de vapotage. Il s’agit véritablement d’un téléphone portable qui peut accueillir des recharges d’e-liquides et que l’on peut « fumer » par le haut. Alors oui, cette invention ne va pas « changer le monde », comme le prétend la marque, mais elle devrait bousculer un peu les codes dans un marché des smartphones devenu conservateur.

Deux versions sont aujourd’hui disponibles : le Jupiter IO3, qui ne propose qu’une connexion 3G, et une version 4IO qui propose également la connexion 4G. Alors oui, à l’heure où la 5G fait progressivement son entrée sur le marché, Vaporcade a un train de retard. Mais le mot-clé ici est bien « compromis ». Ni la partie smartphone, ni la partie vapotage ne sont à l’avant-garde de ce qui se fait en matière de technologie. Mais avouez que le fait de passer d’un appel vocal à un vapotage à vapeur dense et goûteuse a de quoi amuser.

Combinaison d’un téléphone et d’une e-cigarette milieu de gamme

Une dalle de 5,3 pouces, un téléphone qui tourne sous Android KitKat 4.4, un bouton home multifonctions, une bande lumineuse sur le pourtour du téléphone, une coque amovible pour insérer des recharges de cigarette électronique, une application de vapotage propriétaire… le téléphone mêle les caractéristiques milieu de gamme des smartphones et des PODs de vapotage. Notons tout de même qu’il embarque deux batteries : une pour les fonctionnalités du téléphone et l’autre pour la cigarette électronique. Fait intéressant : si vous n’utilisez pas le Jupiter IO en tant que smartphone, vous allez pouvoir utiliser la batterie « téléphone » pour continuer à vapoter une fois que la batterie dédiée aura épuisé sa charge.

L’application de vapotage assure la continuité entre le smartphone et l’unité « e-cig ». Elle vous informe sur la quantité de liquide restant, la saveur du liquide que vous utilisez ainsi que le nombre de bouffées inhalées pendant la journée, afin de vous permettre de suivre l’évolution de votre sevrage tabagique et de vos apports en nicotine.

En somme, vous allez pouvoir émuler le Mod Smok A-Priv, le Drag X de Voopoo ou encore le Kit Luxe S de Vaporesso sans prise de tête, en deux temps trois mouvement, entre un appel vocal et un message sur Whatsapp. Le futur est déjà là, manifestement !

Combien ça coûte ?

On reste sur du milieu de gamme, même au niveau du prix. Vaporcade commercialise le téléphone portable e-cigarette Jupiter IO3 à 275 € (version 3G) et le Jupiter 4IO à environ 460 € (version 4G). Il faut toutefois passer une précommande sur le site de la marque pour espérer recevoir la bête… il faut dire que le buzz créé par la marque aux CES de 2016, 2017 et 2018 a porté ses fruits, avec un engouement de la part des aficionados des

Laissez un commentaire

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus